November 13, 2018

April 19, 2018

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Tout doux liste

March 29, 2018

Lors de la dernière édition du « Printemps de l’Optimisme », plusieurs intervenants se sont montrés très réservés sur l’opportunité des fameuses « to do lists ».

Je partage ce point de vue : en dépit de leur utilité, elles comportent beaucoup d’inconvénients.

 

D’abord, et à long terme c’est sans doute le plus grave, elles nous épargnent d’un salutaire exercice de mémorisation. Or plus on entraîne notre mémoire, mieux elle fonctionne.

Par ailleurs, s’en remettre à un liste rédigée de nos priorités est sans doute pratique pour ne rien oublier, mais cela ne nous aide pas à nous concentrer sur nos priorités.

A l’instar du répertoire de nos téléphones portables où nous en sommes venus à tout enregistrer, aucun parmi nous n’est plus capable d’appeler ses proches sans son portable parce que nous n’avons pas fait l’effort de mémoriser leur numéro…

Si comme moi il vous est arrivé de perdre votre téléphone, vous savez à quel point on est embarrassé alors, de ne plus même pouvoir appeler au secours ses intimes !...

 

La « do do list » c’est pareil : elle nous décharge d’avoir une conscience claire de ce que nous avons à faire aujourd’hui, d’une part et d’autre part, en facilitant l’accumulation, elle mêle l’important de l’accessoire.

Si bien qu’à la fin de la journée, non seulement vous regarderez piteusement tout ce que vous n’avez pas fait et en ressentirez une injuste culpabilité, alors même que vous n’en pouvez plus ! Mais qui pis est, vous aurez peut-être réalisé des tâches relativement accessoires, et vous serez abstenu de certaines missions qu’il aurait été préférable pour vous de conduire.

 

La priorité, c’est vous !

A écouter les différents intervenants proposer des alternatives à ces « to do lists », j’ai conçu pour ma part l’importance d’établir une vraie « tout doux liste ».

 

Une liste de plus me direz-vous, où est le changement ?

Le changement, le voici : vous venez de vous lever, vous avez fait vos ablutions.

Ménagez-vous 5 minutes de calme, avec votre café, votre thé ou ce que vous avez l’habitude de prendre le matin.

Demandez-vous alors ce que serait pour vous la journée si elle était réussie. Au besoin, fermez les yeux et répondez à la question : « ma journée sera réussie si… je… j’arrive à… »

Formez l’image de cette tâche accomplie.

Vous pouvez rouvrir les yeux.

Vous savez ce qui vous reste à faire pour que votre journée soit réussie.

 

L’important, vous l’avez compris, n’est pas de se comporter comme un coursier qui enregistre les signatures de chaque personne à laquelle il remet successivement leur paquet, ce à quoi incite la technique de la « to do list ».

L’important est d’éprouver de la satisfaction d’accomplir une mission et d’en éprouver de la fierté en conséquence.

Quand la « to do list » conduit à l’accumulation comme on enfile des perles sur un fil, la « tout doux liste » conduit à placer la perle dans l’écrin de votre mémoire et à l’admirer enfin, la journée terminée, comme un accomplissement du but que vous vous serez fixé.

 

Pas besoin de faire une liste comme on va au supermarché.

Notre quotidien n’est pas un supermarché et notre mémoire n’est pas un caddie dans lequel jeter nos priorités.

 

La priorité c’est vous.

 

Votre journée sera réussie si…

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags